mardi 20 juillet 2021

Hors du temps...


Pech Merle... 
Dernière visite, les enfants se taisent, la grotte respire doucement : elle aspire au silence, incurve ses voûtes comme des ciels, dénoue ses drapés et ses orbes, et dans une étrange contraction du temps, les pas d'un enfant de 12 000 ans (au moins) conduisent au profond de notre humanité.
 
La frise noire
Mon frère a posé ses gestes sur la roche comme j'effleure une planche et là où je lis dans le veinage du bois l'image qui y vit, il a épousé la pierre pour écrire la création qu'elle dictait. 
Il/elle a signé de son empreinte comme d'une absence, doucement, fermement... humblement.

           
Saurons-nous avoir la même douceur, la même ferveur... et cette humble fermeté ?

La grotte se réchauffe... Serait-il temps de la rencontrer avant que nos errements n'obligent à la fermer pour la préserver ?




dimanche 4 juillet 2021

Le causse chante...


Quand il pleut en abondance, le causse révèle ses secrets.








Salamort chuchote, le lac déborde, oiseaux et papillons réjouissent le soleil... 
Il n'y a que les cigales pour s'en plaindre...




Etrange année qui  nous partage tempêtes et douceur, abondance et pauvreté... 
le gel a cueilli les fruits dès avant leur naissance, 
le vent mis à terre les arbres, 
mais les eaux chantent et la vie foisonne
pour notre émerveillement...

Et si parfois l'homme est amer et soucieux de demain, 
(à bon droit quand il voit ses récoltes mises à mal), 
la terre est là pour lui rappeler l'aujourd'hui...



vendredi 11 juin 2021

Le Chemin des Anges...

Un petit tour par le sanctuaire de Notre Dame de Livron, à côté de Caylus...

 

Un chemin pentu, caillouteux, malaisé, ou ne passerait pas un coche mais un mulet bâté...
 Le chemin de Anges. 

  

"Le chevalier de Lagardelle (templier issu d'une famille de Caylus) mandé par la population terrorisée par un dragon, s'arme et va le tuer dans son antre.
L'érection d'une chapelle est décidée pour honorer le voeu fait à la Vierge Marie. L'endroit idéal est le fond de ce cirque rocheux et végétal, lieu du combat. Mais quelque personnage autorisé désigne un promontoire plus éclairé sur la crête. À chaque moellon posé là-haut, les anges répliquent par un déménagement des bases posées la veille, à l'endroit de l'exploit.
Leur volonté fut respectée, et l'église érigée sur les fondations angéliques.
Le chemin de crête emprunté par les anges porte encore ce nom, de Caylus à Livron : le chemin des anges..."  (Le pèlerinage ascensionnel)

                                                      

Une version plus contemporaine de l'âpre lutte qui a eu lieu à Livron : 

La Dame de Lievron